Home / Affaires africaines / le maroc : La matrice du PJD s’invite dans le débat sur les libertés individuelles au Maroc

le maroc : La matrice du PJD s’invite dans le débat sur les libertés individuelles au Maroc

Le Mouvement Unicité et Reforme s’invite au débat sur les libertés individuelles. La matrice du PJD a programmé, pour le vendredi 11 octobre à Rabat, une «conférence scientifique» sur le thème de «la controverse des libertés individuelles dans les sociétés islamiques».

A cette occasion, le MUR a notamment invité un universitaire et avocat pénaliste, Mohamed El Bakir ainsi que le député du PJD Abouzaid El Idrissi.

L’annonce de la «conférence scientifique» est la première réaction officielle du MUR aux voix plaidant pour une reconnaissance de toutes les libertés individuelles au Maroc sans exception.

Des appels que le PJD ne partage guère. Le 29 septembre à Agadir, le secrétaire général Saad-Eddine El Othmani a condamné les appels à la dépénalisation de l’avortement, affirmant que cette question a été tranchée en 2015 par une commission royale.

Le 9 septembre, le bureau national de la jeunesse de la Lampe avait fermement dénoncé les associations surfant sur l’affaire de la journaliste Hajar Raissouni pour réclamer la légalisation de l’avortement, les accusant de pratiquer un «opportunisme odieux» et de «vouloir imposer le fait accompli loin de l’esprit du consensus ayant longtemps marqué le débat entre les composantes de la société» sur certaines questions. Les «frères» et «sœurs» de Mohamed Amekraz ont estimé, dans un communiqué, que les auteurs de ces initiatives «s’éloignent également des conclusions des recommandations des commissions que Sa Majesté le Roi a chargé d’examiner certaines dossiers».

La conférence du 11 octobre sera-t-elle une nouvelle occasion pour le Mouvement Unicité et Réforme de réitérer ses positions hostiles aux libertés individuelles ou l’amorce d’une petite inflexion de sa part sur un dossier brûlant après la condamnation de Hajar Raissouni à un an de prison ferme ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.