Home / Affaires africaines / La Mauritanie participe à un séminaire continental au Maroc

La Mauritanie participe à un séminaire continental au Maroc

Laa Mauritanie participera au séminaire régional sur l’impact potentiel de la Zone de Libre Échange Continentale Africaine(ZLECA) sur les économies maghrébines, dont les travaux débuteront demain, lundi 11 novembre courant, à Rabat, Royaume du Maroc.

Elle sera représentée par le ministre du Commerce et du Tourisme, M. Sid’Ahmed ould Mohamed, qui a quitté Nouakchott dimanche matin pour Rabat.

Invité par la Commission Économique pour l’Afrique des Nations Unies, le ministre prononcera un discours à la cérémonie d’ouverture.

Il rencontrera en, marge du forum, le Ministre du Commerce Marocain.

Au cours de ce voyage, le Ministre est accompagné d’une importante délégation de différents départements ministériels concernés par la coordination des efforts du gouvernement dans la mise en oeuvre effective de la ZLECAf.

Cette rencontre vise à promouvoir l’intégration économique africaine au niveau régional et continental par une meilleure implication des acteurs clés d’Afrique du Nord, et à encourager les économies maghrébines à renforcer leur positionnement dans le processus de construction du marché unique africain, rappelle-t-on.

Cet événement sera marqué par la participation du commissaire de l’Union africaine chargé du commerce et de l’industrie, Albert Muchanga, et du secrétaire général de l’UMA, Taïeb Baccouche.

Les représentants des cinq pays de l’UMA (à savoir l’Algérie, la Libye, le Maroc, la Mauritanie et la Tunisie), les négociateurs en chef de la ZLECA, des représentants du secteur financier et du secteur privé, des experts et des observateurs auront à débattre des défis et des opportunités offertes par la ZLECA et de ses implications pour le développement économique et la croissance.

Ils procèderont par ailleurs à un examen approfondi de leurs politiques d’intégration régionale et continentale en vue de faciliter la formulation de nouvelles stratégies plus intégrées et mieux coordonnées.

Entrée en vigueur le 30 mai dernier, la ZLECA vise à réduire les barrières tarifaires et non-tarifaires au commerce, à encourager l’ouverture des marchés et la facilitation du commerce, et à harmoniser les règles de commerce à travers le continent africain. Elle se veut la création d’un marché de 1,2 milliard de personnes pour un produit intérieur brut (PIB) combiné de plus de 2.500 milliards de dollars.

Source : Centre ESSAHRAA d’Etudes et de Consultations__10/11/2019

Suivez les nouvelles de sa source originale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.