Home / Affaires africaines / Algérie: Les cinq candidats entre l’obsession de la fraude et le procès des « membres de gangs »

Algérie: Les cinq candidats entre l’obsession de la fraude et le procès des « membres de gangs »

 Abou Raslane +

            Depuis le début de la troisième semaine de la campagne électorale, qui a débuté dimanche 17 novembre, l’atmosphère du procès de régime de « Bouteflika » a dominé le discours de tous les candidats, appelant à « la nécessité de suivre la leçon de tout responsable qui s’approche de lui-même avec l’argent des Algériens ». Les cinq candidats ont également couru pour utiliser l’obsession de récupérer l’argent volé par des hommes d’affaires, ce que l’on appelle le « gang » et en même temps obsédé par la « fraude » par le discours de certains candidats de « lobbies essayant de diriger les votes des électeurs », qui sont les visions et les discours les plus importants qui ont dominé Lettres des cinq candidats au cours des derniers jours?

1- Le candidat « Ali Ben Flis», il a dit que « L’avenir de l’Algérie nécessite un projet politique inclusif, pas un récit étroit », et il a déclaré aussi lors d’un rassemblement populaire dans la province de « Mostaganem », « Le flambeau de l’Algérie doit être préservé. Je suis venu parce que l’amour de l’Algérie nous unit, notre pays ». Pleurer et fatigué, Mais l’avenir sera brillant avec la volonté de Dieu, non par haine, ni par règlement, mais par un projet politique qui les pousse pour le bien « , et il a déclaré que  » La crise politique doit être résolue en premier, et le peuple doit rester attaché à l’État et le construire avec la légitimité des institutions. En choisissant un président, un parlement et une élection locale afin que les institutions aillent dans la bonne direction, nous procédons ensuite à la construction de l’économie et à la réalisation du projet de société.

2- Le candidat « Abdelmajid Teboun » a confirmé que « le gang a maîtrisé la contrebande de pain et d’argent des Algériens » et s’est engagé à « œuvrer à la compensation de la richesse pétrolière en créant de nouvelles richesses et à l’économie de la connaissance. L’argent des Algériens et non pas les hommes d’argent et les ouvriers promus par ses adversaires »,
Dans le même esprit, l’ancien Premier ministre s’est engagé à soutenir et à accompagner les hommes d’affaires respectés qui créent de la richesse, contribuent à la création d’emplois pour les jeunes et minimisent l’importation …3 – Le candidat, « Abdelkader Benbrina », a souligné que « le procès public de fonctionnaires impliqués dans des affaires de corruption sera un exemple pour quiconque entend assumer ses responsabilités », a souligné dans un discours prononcé lors de l’activation d’un rassemblement populaire dans la ville de « Ghardaia », selon lequel « ceux qui suivent derrière des barreaux Publiquement, après avoir été maîtres maîtrisant le cou des Algériens, ce serait une leçon pour moi et les autres si nous assumons des postes à responsabilité,  » Il a poursuivi: « Je garderai toujours à l’esprit que si je fais du tort, que je vole ou que je mente ou que je suis méprisé, je finis par devenir un membre d’un gang, et les gens continueront à me poursuivre en justice alors que je l’appelle à suivre les étapes en cours », soulignant que s’il était élu président, « assurerait la sécurité de tous les citoyens, des administrateurs et des administrateurs. » Les autorités nationales et les autorités de contrôle doivent passer des marchés publics qui n’ont pas été pollués par les mains ni par des poches de corruption et de falsification …

4- Le candidat « Abdelaziz Belaid », Lundi dernier dans la province de « Khenchela », a appelé les Algériens à se tenir debout contre les partis manoeuvrants et les groupes de pression qui tentent de « diriger les élections », et a déclaré lors d’un rassemblement populaire qu’il existe des partis « qui manoeuvrent et des groupes de pression essayant de diriger les élections », et que Le citoyen doit tenir tête à ces personnes « non seulement en allant aux urnes, mais en s’efforçant de préserver sa voix », a-t-il averti de « manipuler les élections et de les diriger vers une direction autre que le peuple », ajoutant que l’Algérie était fatiguée de ces pratiques et qu’il était temps de construire le pays sur ses fondations. Sures et basées …

5 – La candidate « Ezzedine Mihoubi » demande un amendement constitutionnel pour renforcer les constantes de la nation, déplorant la conversion des étudiants au domaine des expériences en modifiant chaque année le programme, et soulignant que « les responsables actuels sont tenus de prendre la leçon de la lutte en cours contre la corruption », et ont promis que Lors de son élection à la présidence de la République, ses efforts porteront sur la révision du droit des biens nationaux et des pâturages, dans le cadre de la protection des loyalistes et de la préservation de leur patrimoine animal.

————————————–

+ Texte traduit de l’arabe , un rapport publié à l’Hebdomadaire « Array El aam » N°135 du 05-12-2019 pages 20-21

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.