Home / Affaires africaines / Tunisie : la Turquie n’a pas demandé à utiliser les espaces aérien et maritime tunisiens

Tunisie : la Turquie n’a pas demandé à utiliser les espaces aérien et maritime tunisiens

– Le communiqué de la Présidence tunisienne a souligné que la question « n’est pas ouverte à la discussion et n’a jamais été soulevée »

La Turquie n’a pas demandé l’autorisation d’utiliser l’espace aérien et maritime tunisiens, a déclaré la Présidence tunisienne.

C’est ce qui ressort d’un communiqué publié par la Présidence en réponse à des informations erronées publiées par certains médias et rapportées sur les sites de réseaux sociaux.

« Il importe à la Présidence tunisienne de clarifier, que ce qui est diffusé dans un certain nombre de médias et sur les réseaux sociaux, à propos de la demande du Président turc, Recep Tayyip Erdogan, au Président tunisien, Kaïs Saïed d’utiliser les espaces aérien et maritime de la Tunisie, est infondé », peut-on lire dans le communiqué.

Et d’ajouter : « Le Président turc n’a pas fait la demande et le Président Saïed n’a évoqué à aucun moment le sujet. »

« Le but de ce qui est colporté ces derniers jours par diverses sources est de nuire à la crédibilité de la position officielle tunisienne et de nuire aux relations qui unissent la Tunisie à un certain nombre de pays frères et amis », poursuit le communiqué.

Et de souligner que « la Tunisie est attachée à sa souveraineté nationale et se distancie des axes, tout en étant soucieuse de s’attacher à la légitimité internationale et d’épargner la division à tous les peuples de la région ».

Tarek Al-Taieb, qui est en charge de la gestion du cabinet présidentiel tunisien, a déclaré, mardi également, que « le Président Erdogan n’a pas demandé à utiliser les espaces aérien et maritime de la Tunisie ».

Al-Taieb a ajouté, dans des déclarations aux médias locaux, que « les positions du Président tunisien, Kaïs Saïed, sont claires, il est attaché à la ligne souveraine de l’État tunisien et prend soin de ne pas impliquer la Tunisie dans des alignements extérieurs qui pourraient nuire à la Tunisie et à son peuple ».

Il a également souligné qu’ « il existe des parties qui colportent de fausses informations qui nuisent aux relations tunisiennes. (…) Nous travaillons en Tunisie selon la ligne traditionnelle, une ligne de construction de relations de confiance avec tout le monde avec tous les pays frères et amis ».

Des sites d’information tunisiens et étrangers ont rapporté, mardi, que Rachida El-Neifer, conseillère en communication de Kaïs Saïed, a déclaré aux médias qu’Erdogan avait demandé à Saïed que la Tunisie coopère avec la Turquie concernant le transport de l’équipement et l’autorisation des forces turques à traverser la Tunisie.

Les mêmes sites Internet ont diffusé des nouvelles alléguant qu’Erdogan avait demandé à utiliser des terres tunisiennes et les espaces aérien et maritime pour une intervention militaire en Libye, et que Kaïs Saïed a rejeté la demande.

Erdogan a effectué une visite de travail en Tunisie, fin décembre, au cours de laquelle il a rencontré Saïed et discuté des moyens d’instaurer au plus tôt un cessez-le-feu en Libye.

Source : Anadolu Agency__07/01/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.