Home / Affaires africaines / Mali : Dernières nouvelles Du 16 au 23 Janvier 2020

Mali : Dernières nouvelles Du 16 au 23 Janvier 2020

Africa Prospectus __ Hend Ezz

  • Deux soldats maliens ont été tués et deux autres blessés dans l’explosion d’une bombe sur la route principale dans le département « Dozenza » de l’Etat central de Mopti.
    Des cas similaires arrivent de temps en temps à ce processus dans le nord et le centre du Mali, et accusent les groupes armés qui y sont actifs de planter des bombes explosives et de tendre des embuscades afin d’infliger des forces financières, françaises et internationales.
    Cette dernière opération a eu lieu, coïncidant avec la réception par l’armée malienne de 13 véhicules blindés de protection contre les bombes et engins explosifs, fournis par l’Union européenne pour les deux bataillons de l’armée avec la force conjointe des cinq États côtiers.

  • Le jeudi 16 janvier 2020, les autorités financières ont reçu le premier lot de 130 véhicules blindés, dont 100 ont été achetés aux Émirats arabes unis, et en ont donné 30 en cadeau.
    Le premier lot de 7 véhicules a été reçu à l’aéroport international Modibo Keita de Bamako, directeur de l’équipement et du transport des armées, le général Mustafa Drabo.
    La réception de ce paiement coïncide avec une visite du président des Finances Ibrahim Boubacar Keita aux Emirats, après sa participation au sommet français « Bo » sur la situation sécuritaire des côtes.
    Le Mali et les Émirats arabes unis ont signé fin décembre 2019, en marge d’une visite d’Abou Mali, du Premier ministre, du ministre des Finances Bobo Cisse à Abu Dhabi, sur un certain nombre d’accords de coopération et de protocoles d’accord.

  • L’Union européenne a annoncé qu’elle fournirait 59,3 millions d’euros en soutien financier au budget du pays du Mali, suite à une annonce similaire de la Banque mondiale de fournir 250 millions de dollars en soutien financier.
    L’Union européenne, dans un communiqué, a déclaré que ce soutien au budget malien est assuré par le biais de deux programmes, à savoir le programme national de soutien à l’interconnexion et le programme de réforme des secteurs de la sécurité alimentaire, de la nutrition et de l’agriculture durable.
    La déclaration a souligné que les principaux objectifs de ces deux programmes sont de fournir un environnement propice à la croissance économique, avec une promotion durable de la situation sécuritaire, et d’améliorer la transparence et l’égalité, au niveau des gouvernements nationaux et régionaux.
    Ce financement provient de l’Union européenne, en plus des 50 millions d’euros alloués aux programmes précités en 2018, dans le cadre d’un financement de l’Union européenne pour soutenir le pays du Mali.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.