Home / Afrique du Nord / Libye: La vérité sur la mort du chef adjoint des services de renseignement du gouvernement Al-Wefaq

Libye: La vérité sur la mort du chef adjoint des services de renseignement du gouvernement Al-Wefaq

Africa Prospectus – Tunis – Salha Souissi

** Il est décédé dimanche 10 mai, comme chacun le sait, le chef adjoint du renseignement général du gouvernement d’Al-Wefaq, le général « Abdel Qader Al-Tohamy », après avoir subi une crise cardiaque, confirmée par un membre de sa famille, qui a indiqué que le décès était survenu après une glycémie élevée.

** On sait que le Conseil présidentiel du gouvernement d’Al-Wefaq a nommé le brigadier « Abdul Qadir Ali Al-Tohamy » au poste de chef adjoint du Libyan Intelligence Service for Security Affairs sur la base de la résolution no 391 de 2017, publiée le 24 avril 2017; Pourvu qu’il assume les fonctions de chef de l’agence jusqu’à la nomination d’un président.

 

** Dans la pratique, << Al-Tuhami >> descend de la zone << Aqar al-Shati >> au sud du pays. Il est officier de l’ancien appareil de sécurité extérieure avant la révolution du 17 février et, en janvier / janvier 2017, il a été nommé par le membre du Conseil présidentiel, « Fathi Al-Majbari », directeur du Centre national de lutte contre l’immigration illégale, entre autres décisions. Ce jour-là, avant de devenir chef des services de renseignement en avril de la même année.

** On sait que des journaux arabes proches des Emirats Arabes Unis, similaires aux journaux émiratis « Al Arab » et aux Emirats Arabes Unis « Al Ain » en plus des sites égyptiens et libyens proches du général à la retraite « Khalifa Haftar » ont remis en question le fait que l’homme soit décédé en devinant que les qualifications entre les ailes d’Al-Wefaq laissaient entendre que la matière C’est dû à la nature de ce qu’il a appelé le choc d’influence entre le président du Conseil présidentiel, « Faiz Al-Sarraj » et son ministre de l’Intérieur, « Fathi Bchaaga », Cependant, des sources bien informées proches du défunt ont confirmé sur le site que le brigadier « Al-Tohamy » souffrait d’une maladie cardiaque depuis des années et qu’il avait souffert ces derniers temps de nombreux problèmes de santé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.