Home / Affaires africaines / Tchad : Dernières Nouvelles Du 11 au 18/08/2020

Tchad : Dernières Nouvelles Du 11 au 18/08/2020

AFRICA PROSPECTUS — HEND EZZ

  • Hier , lundi matin, le président de la République, le maréchal Idriss Deby Itno, a reçu le nouveau commandant de la Force française Barkhane, et la rencontre entre les deux parties a évoqué les derniers développements de la situation sécuritaire dans la région, en présence de l’ambassadeur de France dans le pays, et en présence du ministre en charge de la Défense Mohamed Abali Salah, et de ses assistants au Secrétariat général et au Bureau civil.

 Les pourparlers interviennent également une semaine après le meurtre de 6 Français lors d’une attaque au Niger, qui a obligé le ministère français des Affaires étrangères à classer toutes les régions du Niger dans la zone rouge, à l’exception de la capitale Niamey.

Après avoir quitté l’entretien, le général Mark a déclaré qu’il avait l’intention de continuer à renforcer la coopération avec les forces conjointes au Sahel, car il apprécie les relations existantes entre les forces tchadiennes et françaises.

  • Mercredi dernier, le président de la République, le maréchal Idris Deby Itno, a reçu l’envoyé du président nigérian, l’ambassadeur Ahmed Rifai Abu Bakr, qui a porté un message écrit du président nigérian Muhammadu Bukhari concernant le renforcement de la coopération entre les deux pays, le Tchad et le Nigéria dans divers domaines sécuritaires, économiques et commerciaux et le renforcement de la coopération entre eux dans divers domaines vitaux.

Le Président de la République, le Maréchal Idriss Deby Itno, le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies au Mali, l’Ambassadeur Mohamed Saleh Al-Nadif, a abordé lors de la réunion un certain nombre de questions liées à l’instauration de la sécurité et de la stabilité au Mali, dans les pays du Sahel et dans la région.

  • Le mardi 11 août 2020, les Tchadiens ont célébré, en présence du président Idriss Deby Itno, le 60e anniversaire de l’indépendance du pays vis-à-vis de la domination française, sur la place de la Nation au centre de la capitale tchadienne, N’Djaména.

Le souvenir de l’indépendance est considéré comme un bon arbre qui ne pousse que dans le sol des sacrifices et est arrosé du sang des justes martyrs, les hommes de gloire qui se sont battus pour cette histoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.