Home / Affaires africaines / Tchad : malédiction, profanation de tombe, quand le Chikungunya alimente des fausses spéculations

Tchad : malédiction, profanation de tombe, quand le Chikungunya alimente des fausses spéculations

La mission du ministère de la Santé publique qui a séjourné à Abéché la semaine dernière a relevé un manque de communication avec les patients. Ce qui laisse place aux rumeurs notamment sur la maladie de Chikungunya. Elle a également mis l’accent sur la nécessité d’un renforcement de la sensibilisation.

“On a remarqué qu’on ne communique pas beaucoup avec le patient. Ce qui est important c’est de sensibiliser. Parce que, Kourngale, on départ quand on a appris ça, les gens disaient que c’est une malédiction, que c’est quelqu’un qui est allé dans la tombe de quelqu’un, il a profané en public”, a indiqué Dr. Ismaël Bahr Bachar, directeur général du ministère de la Santé publique et de la Solidarité nationale.

Selon lui, “il y a eu des choses qui ont été dites mais Kourngale c’est cette épidémie de Chikungunya.”

Et d’ajouter : “quelqu’un m’a dit qu’il a été victime de cette maladie il y a une trentaine, quarantaine d’années. Aujourd’hui, la technicité de nos laborantins a permis de découvrir cette maladie. Il faut la combattre, c’est ça qui est important.”

Ne pas confondre le paludisme et le Chikungunya

Le paludisme est différent du Chikungunya. Il est dû à un parasite tandis que le Chikungunya est causé par un virus. Les premiers symptômes n’apparaissent pas au même moment, un peu plus tôt pour le Chikungunya.

“Le Chikungunya est venu du Soudan qui a peut-être maitrisé. Nous on va mettre les moyens. On va mobiliser les hélicoptères. Il faut aussi que la population soit sensibilisée et protégée”, précise le secrétaire d’État à la Santé publique et à la Solidarité nationale, Dr. Djiddi Ali Sougoudi.

Selon lui, “il y a trois familles de moustiques. Le culex donne le virus du Nil qui a été découvert aussi au bord du Nil. Le Nil traverse l’Éthiopie et surtout le Soudan. La plupart des maladies, la fièvre jaune, le Chikungunya, viennent du Soudan”.

source : alwihda info — 08/09/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *