Home / Affaires africaines / Le ministre français du Commerce extérieur choisi le Maroc pour son 1er déplacement hors UE

Le ministre français du Commerce extérieur choisi le Maroc pour son 1er déplacement hors UE

Le ministre délégué auprès du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l’Attractivité, Franck Riester, et le président de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), Chakib Alj, ont souligné, lundi à Casablanca, la nécessité de promouvoir le partenariat franco-marocain dans les secteurs d’avenir.

S’exprimant à l’issue d’une rencontre bilatérale, Franck Riester s’est félicité du partenariat solide entre le Maroc et la France, comme en témoignent les échanges commerciaux et les liens profonds entre les tissus économiques des deux pays. Il a ajouté que ce partenariat devrait couvrir au-delà des métiers classiques, les secteurs d’avenir qui permettent la décarbonisation de l’économie comme les énergies renouvelables, la ville durable ou encore le «Smart city».

Il s’agit aussi de cibler les nouvelles technologies, un secteur qui fait l’objet d’un intérêt grandissant au Maroc, a-t-il indiqué, appelant à œuvrer de concert pour développer des partenariats en Afrique, vu l’emplacement privilégié du royaume aux portes de ce continent.

Franck Riester qui a choisi le Maroc pour son premier déplacement hors de l’Union Européenne (UE), a fait part de son souhait de développer les exportations marocaines en France et vice versa tout en capitalisant sur l’histoire commune des deux pays et la proximité géographique, culturelle et linguistique.

Pour lui, la crise sanitaire ne doit pas ralentir cette dynamique économique, notant qu’«il faut continuer à vivre et à faire des affaires en dépit de ces circonstances».

De son côté, M. Alj a indiqué que les deux pays peuvent «aller encore plus loin, notamment en établissant plus de synergies entre leurs TPE-PME respectives, en encourageant davantage l’investissement et le co-investissement, en renforçant nos échanges commerciaux et en nous ouvrant plus sur les métiers d’avenir comme les énergies renouvelables, le numérique et l’intelligence artificielle».

La France est le deuxième partenaire commercial du Maroc et le premier investisseur étranger direct au royaume sur les 15 dernières années. Près d’un millier d’entreprises françaises opèrent dans le royaume employant près de 100 000 personnes.

 

 

 

source : yabiladi 12/10/2020

Suivez l’actualité de sa source d’origine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *