Home / Affaires africaines / Sahara : Après deux séances, les discussions sérieuses commencent au Conseil de sécurité

Sahara : Après deux séances, les discussions sérieuses commencent au Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité a consacré, les 12 et 14 octobre, deux réunions techniques consacrées à l’examen de la situation de la MINURSO. La première a été réservée aux pays contributeurs à la mission onusienne alors que la deuxième a connu la présentation par le Canadien Colin Stewart d’un briefing des Quinze sur les développements relevés par la MINURSO depuis avril dernier.

Avec la conclusion de ses deux séances, le Conseil de sécurité, sous la présidence de la Russie, devra commencer dans les jours à venir les discussions portant sur le texte de la résolution à adopter le 28 octobre.

Une fois de plus, le rôle de Washington y est très déterminant. En effet, c’est aux Américains que revient de rédiger le projet de résolution et puis de le soumettre dans un premier temps aux pays membres du Club des amis du Sahara occidental, composé de la Russie, la France, le Royaume-Uni, les Etats-Unis et l’Espagne et ensuite au reste des pays siégeant au Conseil de sécurité.

Si le renouvellement du mandat de la MINURSO est acquis. Sa durée fera l’objet d’une négociation entre les puissances mondiales. Pour rappel, dans son rapport remis au Conseil de sécurité, le secrétaire général de l’ONU a plaidé pour un prolongement d’une année supplémentaire.

Cette année, les discussions sur la question du Sahara coïncident avec l’arrivée,  dans les prochains jours au Maroc, du sous-secrétaire d’État américain aux Affaires du Proche-Orient, David Schenker. Une visite qui intervient dans le sillage de celle effectuée, le vendredi 2 octobre à Rabat, par le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper.

Les négociations au Conseil de sécurité sur ce dossier sont les dernières pour l’Afrique du Sud. Le mandat de Pretoria arrivera à échéance le 31 décembre 2020.

source : yabiladi 15 /10/2020

Suivez l’actualité de sa source d’origine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *