Home / Affaires africaines / Niger / Finances : assemblée générale élective de la Fédération Intersyndicale des Agents du Ministère des Finances (FISAMF)

Niger / Finances : assemblée générale élective de la Fédération Intersyndicale des Agents du Ministère des Finances (FISAMF)

La Fédération Intersyndicale des Agents du Ministère des Finances (FISAMF) a tenu son Assemblée générale élective ce samedi 31 octobre 2020 à Niamey. La FISAMF regroupe les 4 principaux syndicats du secteur des finances (SNAT, SNAD, SNAI et SNAF) et vise à asseoir les conditions d’un partenariat fécond avec le ministère tout en renforçant la synergie syndicale dans la défense des intérêts matériels et moraux des membres affiliés à la nouvelle fédération. A l’issue de l’AG, un bureau a été mis en place pour un mandat de trois (3) ans et des recommandations adressées à la tutelle.

Le mouvement syndical nigérien vient de s’agrandir avec l’arrivée de la Fédération Intersyndicale des Agents du Ministère des Finances (FISAMF), qui a été portée sous les fonds baptismaux à l’occasion de sa première Assemblée générale élective qui s’est tenue ce samedi 31 octobre 2020 au siège du SNAD de Niamey sous le thème : « l’Hôtel des Finances : enjeux et perspectives ». L’Assemblée générale a débuté à travers une cérémonie officielle qui a enregistré la présence des directeurs généraux et cadres du ministère des Finances notamment de la DGI, de la DGTCP et de la DGD, ainsi que les responsables des quatre (4) syndicats affiliés à la FISAMF : le Syndicat National des Agents des Douanes (SNAD), le Syndicat national des Agents des Impôts (SNAI), le Syndicat National des Agents des Finances (SNAF) et le Syndicat National des Agents du Trésor (SNAT). On notait également à la cérémonie d’ouverture, la présence du secrétaire général de la CDTN ainsi que de plusieurs autres invités représentants les syndicats amis.

Après les mots de bienvenue et d’encouragement prononcés par le représentant du Gouverneur de la région de Niamey, M. Hamida Abdou, la parole a été donnée à M. Oumarou Barmou, SG du SNAF, qui a eu l’honneur de prononcer le discours de lancement officiel de l’AG élective de la FISAMF.

Dans son allocution, M. Oumarou Barmou, a tout d’abord tenu à remercier les invités pour leur présence à la cérémonie en dépit de leurs agendas chargés, ce qui témoignent de l’intérêt qu’ils portent . Le SG du SNAF a ensuite adresser ses remerciements à ses homologues du SNAD, du SNAI et du SNAT,  « qui ont abattu un travail remarquable, malgré toutes les difficultés traversées pour créer cette fédération dans l’intérêt des agents du Ministère des Finances ». « Le chantier syndical est un perpétuel champ de contradictions d’idées et de la culture du consensus. Nous avons su privilégier ces vertus cardinales du syndicalisme pour unir nos forces », a poursuivi M. Oumarou Barmou, qui n’a pas manqué de remercier par la même occasion, toutes les bonnes volontés qui ont apporté leur aide matérielle, financière et technique dans l’organisation des ces assises. Au nom de tous les syndicats affiliés à la FISAMF, il a également présenté ses condoléances aux familles des victimes d’inondations ainsi qu’à celles des « vaillantes forces de défenses et de sécurités tombées sur les champs d’honneur ». L’année 2020 a été aussi marquée malheureusement par des décès dus au paludisme et à la pandémie COVID19, a aussi relevé le SG du SNAF qui a saisi l’opportunité pour « interpeler les autorités de la 7ème République à tout mettre en œuvre pour garantir une meilleure santé au peuple nigérien ».

La FISAMF, une force de proposition et d’action dans l’unité syndicale

Dans son allocution de lancement, le Secrétaire général du SNAF a expliqué les raisons qui ont présidé à la création de la nouvelle fédération, ses objectifs ainsi que les enjeux. « Cette fédération créée dans la durée, est pour nous, une force pour exiger les autorités du Ministère des Finances à asseoir un véritable cadre de partenariat sincère », a assuré M. M. Oumarou Barmou.

« La FISAMF, dans l’unité d’action, ne restera pas indifférent à la baisse du pouvoir d’achat de ses militants, due d’une part à la stagnation des salaires et d’autre part à la montée vertigineuse des prix des produits de première nécessité. Dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie et de travail de tous les militants, la FISAMF s’adonnera avec ardeur et détermination pour préserver nos acquis et en conquérir d’autres. Dans cette lutte noble, nous comptant sur la mobilisation et la participation de tous pour que cette fédération reste et demeure une structure respectable et respectée du Ministère des Finances. Enfin, nous savons qu’il n’y a pas de fatalité, que les hommes et les femmes font l’histoire, eux et eux seuls construisent leur avenir. C’est dans cette optique que la FISAMF s’impliquera dans toutes les décisions qui engagent la vie de ses militants ». M. Oumarou BARMOU, SG  SNAF.

Poursuivant son intervention, M. Oumarou Barmou, a par la suite abordé le choix du thème de la première Assemblée générale de la FISAMF : « l’Hôtel des Finances : enjeux et perspectives ». Pour le SG du SNAF,  cela revêt un caractère important car il s’agit  à travers le thème, de «  sensibiliser nos militants sur les vrais enjeux du déménagement dans ce bâtiment de dernière génération architecturale, et aussi voir dans quelles mesures nous pouvons accroître notre productivité dans l’efficacité et l’efficience ». Tout en formulant ses vœux pour un bon déroulement des travaux dans la sérénité « l’adoption des résolutions et recommandations réalistes et réalisables », M. Oumarou Barmou a terminé son allocution non sans avoir lancé « un appel aux autorités et à tous les acteurs politiques pour des élections transparentes, apaisées et acceptées par tous ».

Résolutions et recommandations de la FISAMF au ministère des Finances

Peu après la cérémonie officielle d’ouverture, les travaux de l’Assemblée générale élective se sont poursuivis d’abord avec une communication sur le thème choisi puis par des travaux en commission. A la reprise, dans l’après-midi, les participants ont eu droit à la restitution des travaux en commission ainsi qu’à la présentation des amendements aux  textes fondamentaux de la Fédération.

L’Assemblée générale de la FISAMF a également adopté des résolutions et formulé des recommandations à l’endroit de la tutelle notamment sur les relations avec les syndicats membres dans le cadre de l’amélioration des conditions du travail au niveau du ministère. C’est ainsi que, « considérant la non implication des syndicats  dans les prises de décisions au niveau du ministère des Finances », l’AG a exigé de la tutelle, « la réhabilitation du Comité Technique paritaire du ministère des Finances ». Par ailleurs, au regard de la non implication des syndicats dans la question du déménagement dans le nouvel immeuble du ministère des Finances, l’AG de la FISAMF exige du ministère, « l’implication effective des syndicats dans la question du déménagement en prenant part au comité créé à cet effet ».

Au titre des recommandations et considérant « l’importance de l’unité syndicale » et « la nécessité du renforcement du cadre créé », les délégués à l’Assemblée générale de la FISAMF ont recommandé aux différents bureaux exécutifs nationaux (BEN) des syndicats membres de la Fédération, « à œuvrer de manière solidaire pour la défense de toute question qui touche aux intérêts d’un des membres ». Au nouveau bureau exécutif fédéral (BEF/FISAMF), il a été recommandé de finaliser les textes fondamentaux de la fédération et à élaborer un cahier de charge relatif aux observations concernant l’occupation du nouvel immeuble ainsi qu’un déménagement imminent de toutes les directions générales du ministère.

Par la suite, l’Assemblée générale a procédé à la mise en place du nouveau Bureau exécutif de la Fédération Intersyndicale des Agents du Ministère des Finances (BEF/FISAMF). Composé de seize (16) membres, le BEF a un mandat de trois (3) ans avec un secrétariat général tournant tous les trois (3) mois et assuré à tour de rôle par un des SG des syndicats membres de la Fédération. Pour les premiers trois mois du mandat qui vient de débuter, c’est au SG du SNAD qu’échoit la responsabilité d’assumer le secrétariat général de la FISAMF avec comme adjoints, les SG des trois autres syndicats affiliés (SNAI, SNAF et SNAT).

source: actuniger ___ 1/11/2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *