Home / Affaires africaines / LE MAROC : LA LIBYE PRÉPARE L’OUVERTURE D’UN CONSULAT GÉNÉRAL À LAÂYOUNE

LE MAROC : LA LIBYE PRÉPARE L’OUVERTURE D’UN CONSULAT GÉNÉRAL À LAÂYOUNE

Après les Emirats arabes unis, la Libye s’apprête à ouvrir une représentation diplomatique à Laâyoune. Les démarches nécessaires ont déjà été entamées. L’initiative reçoit l’appui de toutes les parties en conflit et la décision a été prise de manière unanime.

La Libye pourrait bien devenir le 16ème pays africain et le deuxième pays du monde arabe à ouvrir son consulat général à Laâyoune. Les autorités libyennes ont déjà entrepris les démarches nécessaires pour l’ouverture de leur représentation diplomatique dans les provinces du Sud du Maroc, rapporte le quotidien Assabah dans sa livraison du jeudi 5 novembre.

D’après le quotidien, c’est une décision qui a été prise d’un commun accord avec toutes les parties libyennes, sans exception aucune, en reconnaissance des efforts déployés par le Maroc pour rapprocher les points de vue des uns et des autres. Les efforts déployés par le Maroc pour accueillir le dialogue inter-libyen et créer les conditions propices pour parvenir à un règlement global de la crise en Libye, ont d’ailleurs été largement reconnus et salués à l’échelle internationale. Et, souligne le quotidien, la Libye ne saurait se permettre de porter atteinte à l’intégrité territoriale de ce pays qui a tellement fait pour sa réconciliation interne. Au point qu’il sera difficile d’évoquer la réconciliation nationale libyenne sans faire référence aux deux villes marocaines de Skhirat et Bouznika, qui ont accueilli les pourparlers inter-libyens.

Concrètement, poursuit Assabah, des rencontres ont ainsi été tenues entre les responsables libyens et les autorités marocaines pour préparer l’ouverture du consulat général de ce pays à Laâyoune. Ces rencontres préparatoires ont eu lieu à l’ambassade libyenne à Rabat. Au terme de ces réunions, les autorités de ce pays ont décidé d’envoyer une délégation à Laâyoune pour faire les repérages nécessaires et choisir le siège qui abritera leur prochaine représentation consulaire. La délégation a également pour mission d’accélérer, sur place, les démarches nécessaires pour l’ouverture du consulat qui, affirme Assabah, devrait intervenir dans les quelques jours à venir.

Selon des sources citées par le quotidien, cette initiative est d’une haute importance pour toutes les parties de l’échiquier politique libyen. Lesquelles parties n’ont d’ailleurs pas manqué de saluer les efforts déployés par le Maroc pour la conclusion d’un accord mutuellement accepté et l’instauration de la paix dans leur pays. La moindre des politesses est, affirment les mêmes sources, d’ouvrir un consulat à Laâyoune comme preuve du soutien des parties libyennes à l’intégrité territoriale du Royaume.

Notons que les deux grandes villes des provinces sahariennes, Laâyoune et Dakhla, ont accueilli, en moins d’un an, pas moins de 16 consulats généraux, principalement de pays d’Afrique. Ainsi, la ville de Laâyoune a connu l’inauguration des antennes consulaires du Royaume d’Eswatini, de l’Union des Comores, du Gabon, de la République Centrafricaine, de Sao Tomé-et-Principe, du Burundi, de la Côte d’Ivoire, de la Zambie et des Emirats arabes unis. Dakhla, quant à elle, a connu l’ouverture de représentations de la Guinée Equatoriale, de la Gambie, de la Guinée, de la République de Djibouti, du Liberia, de la Guinée-Bissau et du Burkina Faso.

source : le 360 04/11/2020

Suivez l’actualité de sa source d’origine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *