Home / Affaires africaines / Crise d’El Guerguerate : Le MSP algérien accuse les Emirats arabes unis

Crise d’El Guerguerate : Le MSP algérien accuse les Emirats arabes unis

Au moment où le gouvernement algérien accuse le Maroc de «violation» de l’accord de cessez-le-feu signé avec le Polisario, à la suite de l’opération menée par les FAR à El Guerguerate, le chef du plus grand parti politique islamiste en Algérie s’est attaqué aux Emirats arabes unis. Il a ainsi lié l’ouverture d’un consulat émirati à Laâyoune à la situation tendue au Sahara.

Alors que d’autres partis politiques algériens se sont attaqués au Maroc, suite à la crise d’El Guerguerate et l’intervention des FAR, le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP) a choisi de cibler les Emirats arabes unis.

Sur sa page Facebook, Abderrazak Makri a ainsi publié un post intitulé «Les Émirats dans la ville Laâyoune», en référence à l’ouverture, le 4 novembre dernier par les Émirats arabes unis d’un consulat général dans la ville du Sahara, estimant que «partout où vont les Émirats, les crises se compliquent et le sang coule».

Contrairement à la position officielle algérienne, le président du MSP a reconnu à demi-mot que ce qui se passe au Sahara est un différend maroco-algérien. «Nous ne devons pas croire en Algérie que lorsque les dirigeants émiratis débarquent au Maghreb et interviennent dans un problème complexe entre deux pays frères qui se mettront d’accord un jour, qu’ils le font seuls. Ils sont trop faibles pour pouvoir affronter l’Algérie», a-t-il martelé.

Abderrazak Makri a ajouté que ce que font les Emirats arabes unis s’inscrit dans «un projet sioniste soutenu par les États-Unis et la France pour faire chanter et soumettre l’Algérie». Pour lui, «l’utilisation d’armes à El Guerguerate et la violation du cessez-le-feu est une escalade inacceptable qui ne s’est produite qu’après le débarquement des Emirats arabes unis dans la région».

«La prochaine période pourra être plus sombre», a-t-il mis en garde, affirmant que les autorités d’Abou Dhabi «font partie d’un complot visant à frapper, briser et soumettre la nation arabe et islamique».

Les Emirats accusés d’être des «créateurs de la Fitna»

Dans son message, il a également déclaré que «quiconque croit qu’éviter le stratagème des dirigeants des Emirats, des sionistes et des puissances occidentales hypocrites derrière eux se fera par la soumission et la concession, se trompe et constitue lui-même une partie de l’affliction».

«La solution pour affronter ces créateurs de Fitna (schisme) et leurs maîtres est l’unité des rangs, l’incarnation de la volonté populaire, le développement de la patrie et la bonne gestion de ses capacités humaines, matérielles et géographiques», a-t-il appelé. Et de plaider pour que «l’Algérie soit une puissance régionale influente et non affectée, efficace, qui comble les vides laissés par les transformations du nouvel internationalisme, comme l’ont fait de nombreuses autres puissances régionales, qui s’imposent désormais comme un partenaire des grandes puissances».

Il est à rappeler que le Maroc est intervenu vendredi dernier dans la zone tampon d’El Guerguerate, pour mettre fin au bloocage du trafic  entre le royaume et la Mauritanie par des éléments du Polisario depuis le 21 octobre dernier. L’armée marocaine a annoncé que le passage «est désormais totalement sécurisé» après la mise en place d’une ceinture de sécurité qui garantit la circulation des marchandises et les individus.

Le meme jour plusieurs pays arabes, dont les Emirats, ont annoncé leur soutien à l’opération marocaine dans la zone tampon.

A rappeler aussi que le mouvement séparatiste a annoncé,  samedi, son retrait de l’accord de cessez-le-feu de 1991 et la reprise de la guerre contre le Maroc.

source : yabiladi 19/11/2020

Suivez l’actualité de sa source d’origine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *