Home / Affaire international / LE MAROC…NOMINATIONS ROYALES: CHAISES MUSICALES À LA JUSTICE

LE MAROC…NOMINATIONS ROYALES: CHAISES MUSICALES À LA JUSTICE

Le roi Mohammed VI a reçu en audience, cet après-midi du 22 mars 2021, au Palais royal de Fès, plusieurs hauts responsables, nommés par décision royale à la tête des institutions judiciaires.

Exit Driss Jettou de la Cour des comptes qui a désormais comme nouvelle patronne, Zineb El Adaoui qui occupait jusque-là le poste de wali directrice de l’Inspection générale de l’administration territoriale. C’est ce qu’apprend Le360 de sources autorisées.

L’ancien Premier ministre (2002 – 2007) n’est pas le seul haut magistrat à céder son fauteuil, suite à cette nouvelle vague de nominations. Mustapha Fares, président du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) a laissé également son fauteuil au profit de Mohamed Abdennabaoui.

Ce dernier qui occupait jusque-là le poste de procureur général du Royaume sera remplacé par Moulay Hassan Daki qui était procureur général à Rabat.

Par ailleurs, le roi Mohammed VI a nommé Ahmed Rahhou, qui était ambassadeur du Royaume auprès de l’Union européenne (UE), à la tête du Conseil de la concurrence. Il remplace à ce poste Driss Guerraoui dont le traitement du dossier des hydrocarbures lui a valu, en juillet dernier, un recadrage du cabinet royal.

Au cours de cette même cérémonie, cinq magistrats, récemment nommés au CSPJ, a prêté serment devant le souverain. Parmi eux, deux membres ont été reconduits à leurs postes.

source :le 360  22/03/2021

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *