Home / Affaires africaines / Ukraine: Vers un appui militaire de la part du Maroc?

Ukraine: Vers un appui militaire de la part du Maroc?

Malgré qu’il ait refusé de condamner, au niveau de l’Assemblée générale des Nations unies, l’invasion russe de l’Ukraine en cours depuis le 24 février 2022, le Maroc a bel et bien pris ce 25 avril 2022 à la base aérienne américaine de Ramstein, en Allemagne, à la réunion de quarante-quatre pays pour venir en aide à l’armée ukrainienne dans sa lutte.

Une surprise? Non, car comme l’avait bien précisé le ministère des Affaires étrangères le 2 mars 2022 suite à sa première absence du vote à l’encontre de la Russie, la position du Maroc n’est pas celle d’un “désalignement stratégique” mais plutôt “adossée” à des “principes” et surtout des “intérêts”, en l’occurrence ceux relatifs à la reconnaissance de son intégrité territoriale dans son entièreté en incluant sa souveraineté sur son Sahara, dont la gestion du dossier dépend du Conseil de sécurité où Moscou dispose d’un siège de membre permanent.

D’ailleurs, le 26 février 2022, la diplomatie marocaine avait exprimé “son soutien à l’intégrité territoriale et à l’unité nationale de tous les États membres des Nations unies”, y compris donc l’Ukraine, “affirm[é] son attachement au principe de non-recours à la force pour le règlement des différends entre États, et encourag[é] toutes les initiatives et actions favorisant un règlement pacifique des différends”. Reste à savoir comment le Maroc compte concrètement appuyer l’Ukraine.

Le fait qu’il ait été représenté par le ministre délégué chargé de l’Administration de la Défense nationale, Abdellatif Loudiyi, laisse à penser qu’il doit s’agir d’un soutien de nature militaire, à travers, essentiellement, l’envoi d’armes, mais certains observateurs croient savoir que le Royaume compte davantage dépêcher des éléments des Forces armées royales (FAR) dans le cadre d’éventuels efforts onusiens de maintien de la paix, à l’instar de son intervention au Kosovo à partir de 1999.

En tout cas, il faudra savoir maintenant quelle sera la réaction la Russie qui, de toute façon et même si le Maroc restait le plus neutre possible vis-à-vis d’elle, continue ouvertement d’appuyer l’Algérie dans sa croisade à l’encontre du Royaume et de son intégrité territoriale.

source : marochebdo 29/04/2022

  1. /Suivez l’actualité de sa source d’origine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.