Home / Afrique du Nord / Egypte : les investissements directs étrangers (IDE) soutiennent le secteur des énergies renouvelables

Egypte : les investissements directs étrangers (IDE) soutiennent le secteur des énergies renouvelables

 L’Egypte est autosuffisante en gaz et ambitionne de produire 42 % de son électricité à partir de sources renouvelables d’ici 2035. Dans cette optique, le gouvernement a mis en œuvre une série de réformes économiques qui ont permis de redonner confiance aux investisseurs.

En Egypte, l’Autorité des énergies nouvelles et renouvelables (NREA) a indiqué que les projets d’énergie renouvelable qui sont en cours de développement ont permis d’attirer des investissements directs étrangers (IDE) d’une valeur de 3,5 milliards $, atteignant 3 570 MW au second trimestre de cette année. C’est le double du chiffre atteint au cours de la même période en 2020.

Cette performance a été rendue possible grâce aux efforts de plusieurs entreprises internationales qui ont en grande majorité investi, dans des centrales éoliennes situées dans la région du golfe de Suez ainsi que dans des centrales solaires.

De façon globale, la production d’énergie hydroélectrique au cours du 3ème trimestre de l’exercice 2021/22 a atteint environ 2 654 GWh tandis que les projets d’énergie éolienne ont enregistré environ 1 133 GWh selon le bulletin périodique publié par la NREA. La production photovoltaïque s’est élevée à environ 949 GWh et les projets de biocarburants ont généré 22 GWh.

Tout ceci a contribué à réduire les émissions de dioxyde de carbone d’environ 2,25 millions de tonnes et à économiser 881 000 tonnes équivalent pétrole, ce qui souligne le rôle important des énergies renouvelables dans la lutte contre le changement climatique.

Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.