Home / Affaires africaines / SAHARA: LE SURINAME EXPRIME SON PLEIN SOUTIEN AU PLAN MAROCAIN D’AUTONOMIE DANS LE CADRE DE LA SOUVERAINETÉ DU ROYAUME

SAHARA: LE SURINAME EXPRIME SON PLEIN SOUTIEN AU PLAN MAROCAIN D’AUTONOMIE DANS LE CADRE DE LA SOUVERAINETÉ DU ROYAUME

Le ministre des Affaires étrangères de la République du Suriname, Albert Ramdin, a exprimé, ce mercredi 25 mai à Rabat, le plein soutien de son pays au plan marocain d’autonomie en tant que base unique d’une solution politique au différend sur le Sahara marocain, dans le plein respect de l’intégrité territoriale et de la souveraineté du Maroc.

«J’annonce officiellement l’ouverture d’une ambassade à Rabat et d’un consulat général à Dakhla, ce qui constitue une occasion pour consolider nos relations commerciales avec le Maroc», a déclaré Albert Ramdin, lors d’un point de presse conjoint à l’issue de ses entretiens avec le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita.

Le chef de la diplomatie du Suriname a assuré qu’il s’agit là d’un évènement diplomatique important et prometteur, de nature à renforcer les opportunités politiques, économiques et culturelles entre les deux pays. «L’ouverture de ces deux représentations diplomatiques traduit notre politique visant à élargir nos relations avec le Maroc», a-t-il ajouté.

De son côté, Nasser Bourita a assuré que l’ouverture à Dakhla d’un consulat général du Suriname traduit la position ferme de ce pays à l’égard de la question de l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc.

Le ministre a affirmé que la position de la République du Suriname concernant la cause nationale constitue la clé du développement des relations bilatérales, dans le cadre de l’importante dynamique que connaissent les relations entre le Maroc et les pays de la région des Caraïbes.

Le ministre a précisé que l’ouverture jeudi à Dakhla, d’un consulat général du Suriname et d’une ambassade mercredi à Rabat, se veut un mécanisme de suivi de la mise en œuvre de la feuille de route signée entre les deux pays en mars 2021, et un moyen pour développer les divers aspects de la coopération bilatérale. L’heure est désormais à la concrétisation des projets mentionnés dans la feuille de route, a-t-il déclaré.

Nasser Bourita a évoqué dans ce sens la fin imminente des pourparlers sur la signature de quatre accords bilatéraux dans plusieurs domaines, notamment l’économie et la culture, qui ouvriraient la voie à une plus grande coopération économique entre les deux pays, notant que ces accords pourraient être prêts pour signature dans le cadre d’une prochaine visite au Suriname.

Le ministre n’a pas manqué de mettre en avant l’importance particulière de la visite d’Albert Ramdin au Maroc, «qui constituera, certes, un point de départ pour des relations bilatérales encore plus fortes», qui ont connu un grand essor ces dernières années, notamment suite aux positions positives exprimées par la République du Suriname concernant la question du Sahara marocain en 2016.

Dans un communiqué conjoint publié à l’issue des entretiens entre les deux ministres, Albert Ramdin a exprimé le plein soutien de son pays au plan marocain d’autonomie en tant que base unique d’une solution politique au différend régional sur le Sahara marocain, dans le plein respect de l’intégrité territoriale et de la souveraineté nationale du Maroc.

Le ministre a réaffirmé la reconnaissance par la République du Suriname de la souveraineté du Royaume du Maroc sur l’ensemble de son territoire, y compris le Sahara marocain. Cette position du Suriname s’inscrit dans le cadre de l’élan de soutien à la cause nationale exprimé par plusieurs pays à travers le monde, notamment dans la région des Caraïbes. Un total de 12 pays sur 14 de cette région ont changé leurs positions en faveur du Maroc.

source : le 360 25/05/2022

  1. /Suivez l’actualité de sa source d’origine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.