Home / Affaires africaines / Maroc/Emirats arabes unis : vers la réactivation du Conseil d’affaires

Maroc/Emirats arabes unis : vers la réactivation du Conseil d’affaires

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) et la Fédération des chambres de commerce et d’industrie (FCCI) des Emirats Arabes Unis ont signé, jeudi à Rabat, un mémorandum d’entente (MoU) pour la réactivation du Conseil d’affaires Maroc-Emirats Arabes Unis.

Ce MoU a été paraphé par le président de la CGEM, Chakib Alj, et le secrétaire général de la FCCI, Humaid Mohamed Ben Salem, en présence du ministre émirati de l’Économie, Abdullah Bin Touq Al Marri et d’opérateurs économiques des deux pays, en marge d’un Business talk organisé par la Confédération en collaboration avec « Investopia ».

Ce conseil d’affaires, qui sera présidé du côté marocain par Abdelmajid Iraqui Houssaini, président du Directoire de Taqa Morocco, constitue une plateforme conjointe de soutien et d’accompagnement des entreprises marocaines et émiraties pour la réalisation d’investissements innovants à fort impact et générateurs de valeur ajoutée et d’emplois.

Intervenant à cette occasion, M. Abdullah Bin Touq Al Marri a souligné que son pays, sur la base de la vision avisée de son leadership et afin d’atteindre les objectifs fixés pour les 50 années à venir, a lancé un ensemble intégré et sans précédent d’initiatives, programmes et politiques à même d’entraîner des transformations radicales de son modèle économique actuel pour qu’il soit plus flexible, durable et plus en phase avec les futures tendances de développement.

Ces efforts ouvrent la voie à plus d’incitations et de facilités aux entreprises et à l’élargissement des partenariats commerciaux et d’investissement avec divers marchés mondiaux, a soutenu le ministre émirati, mettant en avant l’importance du Business Talk organisé pour discuter des opportunités d’investissement dans les nouveaux secteurs économiques.

Cette initiative permettra également aux communautés d’affaires émiratie et marocaine de bénéficier de ces opportunités, de développer des partenariats en faveur du développement des deux pays et de renforcer les relations bilatérales existantes et les porter à des niveaux plus avancés.

Pour sa part, M. Alj a rappelé que le Maroc et les Émirats Arabes Unis ont toujours entretenu des relations d’amitié et de respect, affirmant que la coopération économique entre les deux pays est déjà fructueuse.

Il a, à cet égard, évoqué l’accord de libre-échange conclu depuis 2001, ajoutant que les Émirats Arabes Unis est également le premier pays arabe à investir dans le Royaume avec plus de 30 entreprises émiraties opérant dans divers secteurs et 20 milliards de dollars d’investissements réalisés à ce jour.

Toutefois, et compte tenu des grandes complémentarités et similitudes existant entre les économies des deux pays, le président de la CGEM a estimé que « nous pourrions aller bien au-delà de ces réalisations en construisant des partenariats innovants, à fort impact et durables et ce, dans de nombreux secteurs, notamment dans l’industrie, les énergies renouvelables, les nouvelles technologies et la logistique ».

  1. Alj a, en outre, relevé que tous les ingrédients sont réunis pour faire de la coopération économique entre les communautés des affaires marocaine et émiratie un véritable modèle de collaboration régionale et confirmer le leadership économique des deux pays, dans un monde qui se refaçonne.

« Nous sommes disposés à joindre nos forces et à travailler immédiatement avec nos homologues émiratis, avec qui nous partageons le même mindset business et avons construit une relation de confiance et de solidarité, en vue de générer plus d’emplois, plus de croissance et de la prospérité dans nos régions respectives », a dit M. Alj.

De son côté, le secrétaire général de la FCCI a mis en exergue la nécessité d’ouvrir de nouveaux horizons aux chefs d’entreprises pour établir des partenariats d’investissement à long terme, que ce soit aux Emirats Arabes Unis ou au Maroc, au regard de l’avantage concurrentiel dont jouissent les deux pays, pour améliorer les relations bilatérales.

  1. Ben Salem a également indiqué que la signature du MoU pour réactiver le Conseil d’Affaires se veut une nouvelle étape en faveur du renforcement de la coopération entre les deux pays et l’organisation de divers événements aux Émirats arabes Unis ou au Maroc visant le développement des relations économiques entre les deux pays et l’amélioration des canaux de communication entre les chefs d’entreprises et de fournir les facilitations.

Investopia est une initiative lancée par le gouvernement émirati en 2021 comme étant l’un des projets stratégiques majeurs parmi les « Projects of the 50 ». Il s’agit d’une plateforme mondiale conçue pour stimuler les investissements, générer de la croissance, accélérer l’innovation et contribuer à la prospérité des générations futures.

source : menara.ma 09/06/2022

  1. /Suivez l’actualité de sa source d’origine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.