Home / Affaires africaines / LE MAROC …PJD : La popularité de Benkirane à l’épreuve de deux élections partielles

LE MAROC …PJD : La popularité de Benkirane à l’épreuve de deux élections partielles

Neuf mois après son retour aux commandes du PJD, Abdelilah Benkirane affronte son premier grand test. Le secrétariat général du PJD a décidé de participer aux élections partielles menant à la Chambre des représentants, aux circonscriptions de Meknès et Al Hoceima, prévues le 21 juillet.

Lors de ce scrutin, les chances des islamistes seront défendues par deux listes conduites respectivement par Abdeslam El Khalidi et Nabil Andaloussi. Ce dernier est ancien conseiller-parlementaire d’octobre 2016 à septembre 2021.

Pour rappel, le PJD n’a pas pris part aux élections partielles de deux députés, organisées le 12 mai dernier, dans les circonscriptions de Khénifra et Sidi Bennour, remportées par les candidats de l’Istiqlal et de l’Union constitutionnelle.

Ces scrutins se tiennent conformément aux décisions de la Cour constitutionnelle (CC) annulant l’élection de certains députés, suite à des recours présentés par leurs adversaires. Ce processus devrait se poursuivre, d’autant que les membres de la CC ont invalidé, le 29 juin et le 5 juillet, les victoires de quatre députés (deux du PAM et deux autres de l’Istiqlal) dans les circonscriptions d’Ain Chok et Driouch.

Depuis son retour à la tête du PJD, Abdelilah Benkirane a entrepris une rénovation des structures du parti, via l’organisation de congrès régionaux. Une opération qui lui a permis de placer ses fidèles aux postes de responsabilités. C’est dans le cadre de cette ligne politique que s’inscrit l’annonce de la tenue du 7e congrès de la jeunesse du PJD, les 16, 17 et 18 septembre.

SOURCE : yabiladi  07/07/2022

  1. /Suivez l’actualité de sa source d’origine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.