Home / Non classé / Élisabeth Borne attendue à Alger en octobre

Élisabeth Borne attendue à Alger en octobre

Les relations entre Alger et Paris semblent reprendre des couleurs. Après la visite d’ »amitié » d’Emmanuel Macron en Algérie, place désormais aux préparatifs du prochain Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN). Une rencontre qui devrait bientôt se tenir.

En effet, selon nos sources, la tenue du Comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français est prévue pour octobre prochain à Alger, dans environ 4-5 semaines. Comme à l’accoutumé, la réunion du CIHN devrait être coprésidée par Aïmene Benabderrahmane et la première ministre française Elisabeth Borne.

Elisabeth Borne est attendue le mois prochain à Alger à la tête d’une importante délégation, afin de faire le point sur la coopération économique entre l’Algérie et la France, mais aussi pour concrétiser « le partenariat renouvelé » signé en aout dernier par les présidents Abdelmadjid Tebboune et Emmanuel Macron.

Outre les dossiers évoqués lors de la visite de Macron en Algérie, le CIHN devrait être marqué par la signature de nouveaux partenariats de coopération dans le secteur de l’énergie. Le dossier des « sans-papiers algériens en France » serait également au menu.

Le Comité mixte économique algéro-français (COMEFA) sera-t-il au programme ?

Indispensable pour le renforcement de la coopération économique entre l’Algérie et la France, la tenue de la cinquieme session du COMEFA n’a, pour le moment, pas été programmée, mais tout porte à croire qu’elle sera au menu de la visite d’Élisabeth Borne à Alger. D’ailleurs, le président Tebboune avait évoqué le sujet lors de la visite de Macron en Algérie.

« La rencontre a été pour les deux parties l’occasion de renouveler la détermination à aller de l’avant (…) pour l’activation des mécanismes de coopération et la consolidation de la dynamique positive, à l’horizon des prochaines échéances bilatérales, notamment le Comité intergouvernemental de haut niveau (CIHN), le Comité mixte économique franco-algérien (COMEFA) et le Dialogue stratégique algéro-français », avait déclaré le chef de l’État.

le lien :cliquer ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.