Home / Affaires africaines / Le Maroc : Dernières nouvelles 23 septembre 2022

Le Maroc : Dernières nouvelles 23 septembre 2022

Africaprospectus :   khouloud  Taieb

  • Le Guatemala a décidé, jeudi 22 septembre 2022, d’ouvrir un consulat à Dakhla, tout en réaffirmant son soutien au plan d’autonomie sous souveraineté marocaine comme seule solution au différend régional autour du Sahara marocain.                                                                                                                                                       

 

  • La délégation du Maroc aux Nations Unies a fait un droit de réponse à la déclaration de l’Algérie en réaction au discours national du Maroc lors du débat général de la 77è session de l’Assemblée générale de l’ONU.               

 

  • Le Roi Mohammed VI a adressé un télégramme de félicitations au Serviteur des Deux Saintes Mosquées, le Roi Salman bin Abdulaziz Al Saud, Roi du Royaume d’Arabie saoudite, à l’occasion de la fête nationale de son pays.                                                                                                                                                                           

 

  • Le Maroc et les Nations Unies s’engagent à faire du neuvième Forum mondial de l’Alliance des civilisations des Nations Unies, qui se tiendra les 22 et 23 novembre prochains, une réussite à la hauteur des enjeux mondiaux. 
  • Le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita a rencontré aujourd’hui, vendredi, le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell, dans ce qui semble avoir dépassé la crise laissée par les récentes déclarations de Borrell sur le Sahara, dans lesquelles il a parlé de « la besoin de consulter le peuple sahraoui. »                                                                                                             

 

  • Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a déclaré que le Maroc affirme que la cause palestinienne et le sort d’Al-Qods Al-Sharif étaient et resteront la cause de tous les Marocains, roi, gouvernement et peuple, et un titre éminent dans le travail de terrain politique, diplomatique et humanitaire entrepris par le Royaume, sous la direction de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods.                                                                                                         

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.