Home / Affaires africaines / Egypte: Les dernières nouvelles.. Samedi 01/10/2022

Egypte: Les dernières nouvelles.. Samedi 01/10/2022

Dans le cadre de la célébration de la journée judiciaire égyptienne, le président Abdel Fattah El-Sissi a reçu, samedi, les membres du Conseil suprême des corps et instances judiciaires, soulignant, selon un communiqué de presse, « l’attachement de l’État à l’indépendance de le pouvoir judiciaire », qui est sa responsabilité de « réaliser la justice et la paix sociale ». Au cours de la réunion, El-Sisi a déclaré que « les droits des Égyptiens sont confiés au pouvoir judiciaire », soulignant « l’approche cohérente de l’État concernant l’indépendance du pouvoir judiciaire et la non-ingérence dans ses affaires, avec ses efforts constants pour développer, moderniser, renforcer ses capacités et mener ses procédures avec la rapidité requise.

********

L’Égypte affirme son soutien au nouvel envoyé de l’ONU en Libye, où le Représentant permanent de l’Égypte auprès de l’ONU, l’Ambassadeur Osama Abdel-Khalek, a renouvelé le soutien de son pays, le Représentant spécial du Secrétaire général, le nouveau chef de l’ONU Mission de soutien en Libye, Abdullah Batili, lors d’une rencontre qui a réuni les deux parties hier, vendredi, à New York.

********

L’Autorité égyptienne de surveillance financière a approuvé 3 émissions d’obligations de titrisation, d’une valeur totale de 23 milliards de livres égyptiennes (équivalant à environ 1,2 milliard de dollars), réparties entre 3 sociétés, dont une seule émission s’élevait à environ 20 milliards de livres, soit la plus grand jamais. La titrisation est l’un des outils financiers par lequel l’endettement des clients d’une entreprise est converti en titres qui sont vendus à un tiers, et ainsi l’entreprise peut rapidement liquider ses créances sur les clients et la relancer.

**********

25 000 fermes ont cessé de fonctionner après l’expiration du stock de fourrage du pays, au milieu des promesses du gouvernement de libérer d’énormes quantités de fourrage détenues dans les ports, en une semaine que les entreprises ne pouvaient pas apporter dans le pays, depuis mars dernier, car les banques ne fournissaient pas de devises fortes.

*********

Après une interruption de deux ans en raison de la pandémie du virus Corona, la Conférence des écrivains égyptiens revient, dans sa trente-cinquième session, qui devrait se tenir dans le gouvernorat de la Nouvelle Vallée pour la première fois. La conférence se tiendra dans le deuxième quinzaine de décembre. L’écrivain Mohamed Salmawy, ancien président de l’Union des écrivains arabes, a été choisi comme président de la conférence, et feu le penseur Dr. Shaker Abdel Hamid, pour être la personnalité culturelle de l’année lors de la prochaine session.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.