Home / Affaires africaines / La Somalie aura aussi son consulat au Sahara marocain

La Somalie aura aussi son consulat au Sahara marocain

LA DIPLOMATIE MAROCAINE ENGRANGE LES SUCCÈS

Le consensus arabe autour de l’intégrité territoriale du Royaume, acquis au sein de la Ligue arabe, continue donc aussi de prendre forme au niveau bilatéral.

Il sont désormais six pays arabes qui disposent ou disposeront d’un consulat au Sahara marocain. Après les Comores, Djibouti, les Émirats arabes unis, Bahreïn et la Jordanie, la Somalie a fait part de son intention d’elle aussi se doter d’une représentation diplomatique dans la région et plus précisément dans la ville de Dakhla. Une annonce faite par son ministre des Affaires étrangères, Abshir Omar Huruse, lors des entretiens qu’il a eus le 23 septembre 2022 avec son homologue marocain, Nasser Bourita, et ce en marge de l’assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU).

Par ailleurs, le chef de la diplomatie somalienne a indiqué qu’une ambassade sera ouverte dans la ville de Rabat, qui sera la première de la Somalie au Maroc. Le consensus arabe autour de l’intégrité territoriale du Royaume, acquis au sein de la Ligue arabe, continue donc aussi de prendre forme au niveau bilatéral. Le sommet prévu les 1er et 2 novembre 2022 en Algérie devrait d’ailleurs de nouveau l’acter. Il faut également dire que le Maroc n’est pas seul dans la région à faire face au séparatisme.

Défenseurs de la cause nationale
A cet égard, la Somalie elle-même voit depuis la chute du régime du général Mohamed Siad Barre au tournant des années 1990 sa partie septentrionale anciennement colonisée par le Royaume-Uni et connue sous l’appellation du Somaliland vouloir faire sécession, face à quoi elle compte le soutien de la majorité des pays arabes (à l’exception notable des Émirats, et ce dans le cadre de considérations géopolitiques longues à développer).

Cela a justement fait de Mogadiscio un des défenseurs les plus vocaux de la cause nationale du Maroc, et dans ce sens on rappellera que la capitale somalienne avait fait partie des 28 africaines à demander la suspension, en juillet 2016, de la soi-disant «République arabe sahraouie démocratique» (RASD) de l’Union africaine (UA), en prélude au retour sept mois plus tard du Royaume à l’organisation. En contrepartie, les autorités marocaines apportent également un appui ferme à la Somalie face aux velléités du Somaliland.

Selon le communiqué rendu public par MM. Bourita et Huruse à l’issue de leur entrevue, une feuille de route de coopération sera incessamment signée, de sorte à mieux cadrer les relations entre les deux pays et leur action commune aussi bien au plan arabe qu’africain. Ce qui sera aussi de nature à renforcer la présence du Maroc en Afrique de l’Est, dont fait partie la Somalie et où la diplomatie marocaine s’active depuis plusieurs années sous l’impulsion du roi Mohammed VI pour y bâtir de nouvelles alliances -avec notamment l’exemple éloquent et réussi du Rwanda…

source : marochebdo 05/10/2022

  1. /Suivez l’actualité de sa source d’origine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.