Home / Affaires africaines / ÉGYPTE : une double canalisation pour acheminer de l’eau d’irrigation dans la NAC ÉGYPTE : une double canalisation pour acheminer de l’eau d’irrigation dans la NAC

ÉGYPTE : une double canalisation pour acheminer de l’eau d’irrigation dans la NAC ÉGYPTE : une double canalisation pour acheminer de l’eau d’irrigation dans la NAC

Une double canalisation renforcera l’approvisionnement en eau d’irrigation dans la Nouvelle capitale administrative (NAC), en construction en Haute-Égypte. Le marché a été remporté par l’entreprise égyptienne Hassan Allam Construction.

Le projet d’irrigation a été annoncé le 12 octobre 2022 par Hassan Allam Holding. Sa filiale, Hassan Allam Construction mettra en œuvre le projet qui porte sur la construction d’une double canalisation d’irrigation dans la Nouvelle capitale administrative (NAC), une ville en construction en Haute-Égypte. La double conduite en béton de 1 500 mm de diamètre aura une longueur de 6,5 km. « Les deux conduites relieront la station d’épuration de la NAC aux réservoirs d’irrigation du premier secteur du quartier résidentiel R8 », indique Hassan Allam Holding. L’objectif est de renforcer l’approvisionnement en eau d’irrigation dans la NAC, dans un contexte marqué par le stress hydrique.
À terme, la Nouvelle capitale administrative de l’Égypte accueillera 6,5 millions de personnes réparties dans au moins 21 zones résidentielles. D’ici à 2025, la population devrait osciller entre 18 et 40 millions. La ville nouvelle se veut également durable avec des bâtiments alimentés par de l’électricité produite à partir de minicentrales solaires photovoltaïques.
La gestion des déchets solides a été confiée à l’entreprise émirienne Bee’ah. La société qui emploie 6 000 personnes a démarré ses activités dans le pays des pharaons en mars 2021 et compte développer une application mobile à travers laquelle les habitants pourront accéder aux informations et bénéficier de l’ensemble des services liés à la gestion des déchets solides.
Une bonne partie des déchets produits dans la ville sera incinérée pour produire de l’électricité. Des concessions ont été accordées à des entreprises pour la construction de centrales de valorisation énergétique des déchets. La société saoudienne Fas Energy compte notamment investir jusqu’à 300 millions de dollars pour la construction d’incinérateurs qui prendront en charge les déchets produits dans les nouvelles villes en construction en Haute-Égypte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.