Home / Afrique du Nord / Egypte: Les dernières nouvelles.. Mardi 18/10/2022

Egypte: Les dernières nouvelles.. Mardi 18/10/2022

Mardi, les forces armées égyptiennes ont reçu la première frégate navale « Al Aziz » du modèle « MEKO-A200 », qui a été construite dans l’arsenal allemand « SBN », marquant son entrée en service dans la marine égyptienne. C’est l’une des 4 frégates de cette classe contractées entre Le Caire et Berlin. Il est considéré comme l’arme navale égyptienne la plus avancée, pour renforcer sa capacité à assurer la sécurité maritime et à protéger les frontières et les intérêts économiques dans le Bahreïn rouge et méditerranéen.

*******

Alaa Al-Zawahiri, chef de l’équipe technique égyptienne dans les négociations sur le barrage de la Renaissance, a appelé la communauté internationale à faire davantage pression sur l’Éthiopie afin de parvenir à un accord qui réalise l’intérêt commun de toutes les parties. Dans ce contexte, le ministre des Affaires étrangères Sameh Shoukry a déclaré que l’Egypte est capable de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la protection de ses intérêts hydriques et de continuer à rechercher un accord avec le Soudan et l’Ethiopie. Cela fait partie des activités de la Cinquième semaine de l’eau du Caire.

*******

En préparation de la prochaine conférence économique, le président Abdel Fattah El-Sisi a tenu, une réunion élargie avec un certain nombre d’hommes d’affaires et d’investisseurs dans divers secteurs industriels, en présence du Premier ministre et du gouverneur par intérim de la Banque centrale, et un certain nombre de ministres. Au cours de la réunion, il a souligné, « la poursuite de l’interaction directe avec les investisseurs et la communauté des affaires, et le soutien de l’Égypte vers le développement global et la construction de l’État, en établissant un partenariat équilibré avec l’État visant à soutenir l’économie et à localiser industrie. »

*******

Le syndicat égyptien des musiciens, a affirmé avoir temporairement suspendu les permis de travail des artistes du mouvement musical électro « mahraganat ». Dans un communiqué, le syndicat a justifié sa décision en affirmant « avoir décidé de suspendre temporairement les permis délivrés aux chanteurs de mahraganat, afin étudier leur dossier et de préserver les valeurs artistiques égyptiennes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.