Home / Afrique du Nord / Algérie: Le gouvernement déclare « la guerre » à la surfacturation

Algérie: Le gouvernement déclare « la guerre » à la surfacturation

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane a présidé les travaux du Forum de l’export, organisé par le Conseil du renouveau économique algérien (CREA).

Cet événement se tient ce jeudi 20 octobre 2022, sous le haut patronage du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, en présence de plusieurs membres de l’exécutif et d’opérateurs économiques nationaux. Avec 4 panels  autour des thèmes: « la stratégie opérationnelle pour le développement des exportations », « la dynamique des réformes pour une Algérie exportatrice », « stratégie de développement des exportations » et « dynamique des réformes et cadre réglementaire ».

Le Premier ministre, Aimene Benabderrahmane a souligné, que l’Algérie n’est pas contre l’importation en général, mais plutôt contre l’importation qui affaiblit la monnaie.Dans son discours lors de l’inauguration du Conseil algérien pour le renouveau économique, qui organise le Forum de l’exportation, le Premier ministre a déclaré : « Nous ne sommes pas contre l’importation, mais nous voulons une importation qui complète les besoins de l’économie nationale ».

Le Premier ministre a poursuivi : « Nous sommes contre l’importation, qui a eu un impacy négatif sur la monnaie et les capacités économiques du pays, et qui a presque poussé l’Algérie vers le marché international de la dette ».

À cet égard, Benbderrahmane a souligné que le gouvernement travaille à la numérisation de l’activité commerciale et au développement du commerce électronique, en plus de protéger les consommateurs et de lutter contre la fraude. Il a aussi expliqué que l’Algérie s’oriente vers la diversification de l’économie nationale et la mise en place de bases solides pour une nouvelle économie nationale forte, durable et indépendante de la dépendance aux revenus des hydrocarbures.

Quel est l’objectif du Gouvernement quant aux exportations hors hydrocarbures ?

En effet, le Premier ministre a révélé que l’Algérie est sur le point d’atteindre 7 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures d’ici la fin de l’année en cours.

Le Premier ministre a révélé que 5 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures avaient été réalisés jusqu’au 30 septembre, soulignant qu’il s’agissait de la même valeur atteinte en 2021. Il a ajouté: « Certains considéraient comme impossible de franchir le seuil de 2 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures, et donc grâce à une volonté politique l’impossible n’est plus dans notre lexique national. » En exprimant ainsi son espoir d’atteindre un chiffre de 10 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures d’ici la fin de 2023

source:cliquer ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.