Home / Economie / Egypte : le Qatar négocie l’acquisition de participations dans des sociétés d’Etat pour 2,5 milliards $

Egypte : le Qatar négocie l’acquisition de participations dans des sociétés d’Etat pour 2,5 milliards $

 Les investissements qataris devraient insuffler une bouffée d’oxygène à l’économie égyptienne qui subit de plein fouet les conséquences de la guerre en Ukraine.

Le Qatar est en pourparlers avancés pour acquérir des participations dans des sociétés publiques égyptiennes, dont le plus grand opérateur de téléphonie mobile du pays, pour environ 2,5 milliards de dollars, a rapporté Bloomberg mercredi  19 octobre, citant des sources proches du dossier.
Dans ce cadre, Qatar Investment Authority, le fonds souverain du premier producteur et exportateur mondial de gaz naturel liquéfié, devrait prendre une participation de 20% dans Vodafone Egypt, auprès de Telecom Egypt, ont précisé ces sources
Les investissements qataris devraient être finalisés d’ici fin 2022. Ils pourraient insuffler une bouffée d’oxygène à l’économie égyptienne, qui subit de plein fouet les conséquences de la guerre en Ukraine.
Alors que les investisseurs étrangers ont retiré 22 milliards de dollars du marché de la dette égyptienne depuis le début du conflit russo-ukrainien, Le Caire doit faire face à des factures d’importation de produits alimentaires et de carburant plus élevées.
L’Egypte avait rompu en juin 2017 ses relations avec le Qatar, en raison notamment du soutien présumé de Doha aux Frères musulmans. Cette confrérie avait remporté les élections en Egypte dans le sillage de la révolution de 2011, avant d’être interdite en 2013 dans la foulée du renversement de l’islamiste Mohamed Morsi par le maréchal Abdel Fattah al-Sissi. Les relations entre Le Caire et Doha n’ont été rétablies qu’en janvier 2021 dans le cadre d’une réconciliation globale impliquant également l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et Bahreïn.
En mars 2022, le Qatar avait déposé 3 milliards de dollars auprès de la Banque centrale égyptienne pour aider le pays le plus peuplé du monde arabe à faire face à la flambée des prix alimentaires.

Source:  Agence Ecofin 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.