Home / Affaires africaines / CRISE LIBYENNE: REPRISE DES CONCERTATIONS À RABAT POUR LA NOMINATION AUX SEPT POSTES DE SOUVERAINETÉ

CRISE LIBYENNE: REPRISE DES CONCERTATIONS À RABAT POUR LA NOMINATION AUX SEPT POSTES DE SOUVERAINETÉ

Les deux clans politiques rivaux de Libye, conduits par Aguila Saleh, président de la Chambre des représentants, et Khaled Machri, président du haut conseil de l’Etat libyen, ont convenu, ce vendredi 21 octobre 2022 à Rabat, de relancer les concertations au Maroc afin de «régler la crise d’ici la fin de 2022».

Ce délai a été accordé pour notamment préparer les élections législatives et présidentielles, ont affirmé les deux hommes lors d’un point de presse conjoint tenu au siège du ministère marocain des Affaires étrangères, en présence de Nasser Bourita et d’une délégation libyenne comprenant les élus des deux camps.

L’un des principaux objectifs de ces consultations consiste à mettre en œuvre le processus de paix de Skhirat (2015), afin de parvenir à un accord commun sur la répartition et la désignation des hauts responsables libyens aux sept postes de souveraineté, au niveau notamment de la Banque de Libye, un point sur lequel achoppe toujours les deux parties.

Il faut souligner que c’est la première fois, depuis l’accord de Skhirat, que les deux présidents des Chambres du Parlement libyen se rencontrent publiquement, et ce pendant deux jours en tête-à-tête. Les deux hommes sont parvenus, selon une source autorisée, à un accord jeudi soir à Bouznika, le lieu de leur séjour, avant de rencontrer ce vendredi 21 octobre 2022 le ministre des Affaires étrangères, Nasser Bourita.

«Nous aspirons, à travers ces consultations, à parvenir à unir les rangs libyens», ont martelé les deux hommes, avant de «remercier Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour l’intérêt qu’il accorde au peuple libyen et à la paix dans notre pays».

Les deux parties ont décidé de reprendre le dialogue dans quelques jours et toujours au Maroc.

Voici par ailleurs la teneur du communiqué officiel qui a sanctionné leur réunion de Rabat ce 21 octobre 2022:

«1. Mise en œuvre des résolutions issues du processus de Skhirat au sujet de la nomination à la tête des (sept) postes de souveraineté dans un délai ne dépassant pas la fin de l’année.

  1. Agir dans le but que l’autorité exécutive en Libye soit unique et unifiée dans les plus brefs délais, conformément aux ententes et mécanismes arrêtés par les deux institutions.
  2. Relancer le dialogue en vue de parvenir à l’organisation des élections législatives et présidentielles.
  3. Poursuivre les concertations entre les deux instances au sujet des divers (autres) dossiers évoqués au Maroc.
  4. Les deux parties remercient Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour l’intérêt qu’il accorde à l’affaire  ibyenne et pour son appui permanent et continue aux frères libyens en vue de trouver une solution libyenne-libyenne à la crise actuelle».

source : le 360 21/10/2022

 

  1. /Suivez l’actualité de sa source d’origine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.