Home / Afrique du Nord / France : un Algérien arrêté pour viol à Marseille

France : un Algérien arrêté pour viol à Marseille

Aujourd’hui, les Algériens établis en France subissent une sorte d’accusations racistes. Notamment, suite à l’assassinat de la petite Lola en France par une Algérienne. Un crime qui a mis tous les autres membres de la diaspora dans le même lot.

Ce contexte s’accentue encore plus, avec les autres délits et affaires commis par d’autres ressortissants algériens, notamment ceux en situation irrégulière, dans ce pays. Entre violences et agressions, vols et cambriolage, l’amalgame entre les sans papiers et la criminalité s’élargit de plus en plus.

Dans ce même sillage, un autre sans papiers algérien vient de tomber face à la justice en France. Inscrit dans la liste des personnes recherchées pour une obligation de quitter le territoire français, ce SDF a été surpris en train de commettre un viol en pleine rue.

Un Algérien agresse sexuellement une femme à Marseille

Les faits remontent à la nuit du vendredi au samedi denier. En effet, la brigade anticriminalité de Marseille est intervenue pour interpeler un Algérien, qui était en train de violer une femme en pleine rue. L’arrestation de ce sans papiers a eu lieu vers 2h du matin. Notamment, au moment où les policiers ont entendu une voix féminine crier « au secours, il me viole, je vais mourir », rapporte CNEWS.

Au commissariat, la victime raconte que quatre hommes l’ont abordé, lors de cette même soirée, et l’ont invité pour se rendre avec eux pour acheter de la drogue. Elle serait alors montée dans leur véhicule, mais très vite s’est rendue compte que le véhicule ne se dirigeait pas à l’adresse indiquée par les quatre hommes.

Elle commence alors à paniquer et à s’agiter dans tous les sens, obligeant ainsi un de ces hommes à descendre, du véhicule, avec elle. « laisse-toi violer ou je te tue », lui a lancé le violeur. Et ce, avant de se mettre à la frapper, rapporte toujours CNEWS.

Les éléments de la BAC sont alors intervenus et ont empêché le violeur présumé d’aller au bout de son acte. En plus de l »OQTF, cet Algérien fait également l’objet d’une interdiction de retour en France. SUite à de multiples tests, le mis en cause a été testé positif à l’alcool et à la drogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.