Home / Affaires africaines / Le Maroc : Dernières nouvelles du 21 au 22 MAI 2020

Le Maroc : Dernières nouvelles du 21 au 22 MAI 2020

Africa Prospectus : khouloud taieb

 

 

  • Le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, accompagné de SAR le Prince Héritier Moulay El Hassan et de SAR le Prince Moulay Rachid, a commémoré, mercredi 26 Ramadan 1441 de l’Hégire, correspondant au 20 mai 2020, Laylat Al-Qadr bénie.                                                                                                                                                           

 

 

  • Le chef du gouvernement, Saad-Eddine El Othmani, exhorte les Marocains à une longue «cohabitation» avec le Coronavirus. Une annonce faite hier soir à l’occasion d’un débat politique organisé par la jeunesse du PJD. Une visioconférence live sur facebook , qui a connu la participation des secrétaires généraux de l’Istiqlal et le PPS.     

 

  • Jusqu’à ce vendredi à 16h, 121 nouveaux cas du coronavirus ont été enregistrés au Maroc, portant à 7 332 le nombre de personnes infectées depuis le début de cette pandémie.                                                                                   

 

 

  • Ces derniers mois, il ne se passe pas une semaine sans que les relais du Maroc et du Polisario au Parlement européen n’adressent des questions écrites à la Commission européenne ou saisissent les travaux de commissions au PE pour évoquer des sujets embarrassants pour l’adversaire.

 

 

 

  • Le patron du PAM accuse le Chef du gouvernement d’avoir confié la gestion de la crise épidémiologique aux seuls ministres technocrates de la Santé et de l’Economie. D’où cette contradiction entre la prorogation du confinement et l’appel aux entreprises à reprendre leurs activités.                                                                                   

 

 

 

  • La décision de l’Algérie de déléguer la gestion des camps de Tindouf au polisario, milice paramilitaire mafieuse et criminelle, est une violation du droit international, a affirmé Me Hubert Seillan, avocat à la Cour d’Appel de Paris.                                                                                                                                                                                                 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *